Generic selectors
Les correspondances exactes seulement
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Accueil » Nouvelles » Les pharmaciens d’hôpitaux…

Les pharmaciens d'hôpitaux ne restent plus derrière le comptoir

Par Brendon Mitchell
Office régional de la santé de Winnipeg
Publié le lundi 29 mars 2021

Un grand nombre d'entre nous ont tendance à penser aux pharmaciens comme les personnes en blouse de laboratoire blanc qui exécutent nos ordonnances derrière le comptoir. Bien que ce soit encore largement vrai pour les pharmaciens dont nous dépendons à notre pharmacie locale, le pharmacien d'hôpital joue un rôle plus vaste, collaboratif et intégral dans la sécurité et les soins globaux des patients.

Dans les milieux urbains et ruraux, le pharmacien d'hôpital et de milieux connexes du système de santé, comme les cliniques de soins primaires ou de soins ambulatoires, fait partie intégrale d'une équipe de soins interdisciplinaires travaillant en collaboration étroite avec les médecins, le personnel infirmier et d’autres professionnels de la santé, et fait souvent les visites auprès des patients avec cette équipe afin de s'assurer l'emploi sûr et efficace des médicaments. Selon des chiffres fournis par la Société canadienne des pharmaciens d'hôpitaux, les pharmaciens d'hôpitaux font économiser au système hospitalier 4 $ pour chaque dollar qu'ils gagnent en réduisant les réadmissions à l'hôpital, la durée des hospitalisations, les erreurs de médication et les effets nocifs des médicaments.     

Les pharmaciens d'hôpitaux jouent également un rôle important derrière les coulisses en aidant le système de soins de santé à mieux combattre la pandémie liée à la COVID-19. Ils ont surveillé de près les niveaux de stocks des médicaments de soutien au traitement de la COVID-19, en élaborant des modèles permettant de mieux prédire les besoins d'approvisionnement. En cernant des occasions de simplifier de façon sécuritaire les schémas médicamenteux des patients et la surveillance connexe du traitement, ils ont aidé à réduire la charge de travail des infirmiers et infirmières qui sont souvent débordés.

Au Manitoba, quelque 350 pharmaciens d'hôpitaux travaillent dans des hôpitaux, des cliniques de soins primaires et des cliniques de soins ambulatoires affiliées à un hôpital. Dans le milieu hospitalier, leur travail commence dès qu'un patient est admis à l'hôpital, alors qu'ils déterminent le traitement médicamenteux actuel du patient. Les pharmaciens font leur enquête en examinant le dossier médicamenteux électronique du patient (qui indique les ordonnances que le patient a obtenues dans les pharmacies communautaires) et ils peuvent aussi parler directement au patient, aux membres de sa famille ou à son pharmacien communautaire.

Dans leur rôle en tant qu'experts de confiance en pharmacologie, les pharmaciens utilisent leurs connaissances spécialisées en consultation avec les prescripteurs et les patients afin d'aider à déterminer les meilleures options thérapeutiques et à surveiller ces traitements pour s'assurer qu'ils produisent les objectifs et les résultats escomptés.   

Les compétences des pharmaciens sont également requises lorsque certains médicaments ne sont pas disponibles ou qu'il y a une pénurie de médicaments, ce qui arrive souvent. En effet, les pharmacies d'hôpital au Manitoba gèrent en moyenne 500 nouvelles pénuries chaque année, dont environ 50 qui sont considérées comme étant critiques. Lorsque des pénuries surviennent, les pharmaciens jouent un rôle de premier plan dans la surveillance des stocks, la distribution des médicaments aux patients prioritaires et, au besoin, la mise au point avec les médecins de plans thérapeutiques substitutifs.   

C'est souvent le cas lorsque la réponse d'un patient à un médicament ne correspond pas aux attentes ou lorsque des réactions indésirables ou des allergies inconnues nécessitent la modification du médicament. Les pharmaciens doivent donc choisir les bons médicaments aux bons patients, mais il y a aussi des cas où les médicaments sont interrompus lorsqu'ils ne sont plus nécessaires.  

Dans certains cas, ce sont les pharmaciens qui prescrivent des médicaments; cette capacité additionnelle découle d'un changement de la législation apporté en 2014. Environ 2 % des pharmaciens du Manitoba sont inscrits comme « pharmaciens à champ d'exercices élargi », car ils ont complété une formation additionnelle et ont rempli les exigences relatives au permis d'exercice qui les autorisent à prescrire et à prendre en charge le traitement médicamenteux d'un patient en collaboration avec un médecin ou une infirmière praticienne.     

Le nombre de pharmaciens à champ d'exercices élargi est encore relativement faible, mais on s'attend à ce qu'il double au cours des prochaines années. À l'heure actuelle, 90 pour cent de ces pharmaciens travaillent dans un milieu hospitalier.

Les soins centrés sur le patient sont primordiaux. En tant que pharmaciens, nous savons que les médicaments, lorsqu'ils sont utilisés efficacement, jouent un rôle dans le traitement, la prévention ou le ralentissement de la progression d'une maladie, et nous travaillons souvent avec les patients pour les aider  à mieux comprendre pourquoi il est dans leur intérêt d'adhérer à leurs plans thérapeutiques et schémas médicamenteux. Ce n'est pas toujours aussi facile qu'on le pense, particulièrement lorsque les patients et les fournisseurs de soins jugent que la médication a mauvais goût, qu'elle a des effets secondaires désagréables ou qu'elle perturbe leur mode de vie. Dans d'autres cas, le coût de la médication peut être un obstacle.

Dans ces cas, le pharmacien peut discuter avec le patient pour trouver des solutions afin de contrer ou d'atténuer les effets indésirables ou autres impacts. De telles conversations sont souvent la clé pour prévenir les réadmissions à l'hôpital.

En fait, si j'avais à utiliser un mot pour décrire le rôle changeant des pharmaciens d'hôpitaux, je dirais qu'il est « proactif ». Il y a des moments où vous nous trouverez derrière le comptoir, mais plus que jamais, vous nous trouverez sur la ligne de front des soins de santé, mettant notre expertise en pharmacologie à votre service et à celui des professionnels en soins de santé qui prennent en charge vos soins.

Pour obtenir de plus amples informations sur les pharmaciens d'hôpitaux, visitez la section du Manitoba de la Société canadienne des pharmaciens d'hôpitaux au www.cshp-mb.ca.

Brendon Mitchell est directeur régional de la pharmacie de l'Office régional de la santé de Winnipeg.

Partagez cette page

Ce que vous devez savoir au sujet du coronavirus (COVID-19)