Generic selectors
Les correspondances exactes seulement
Search in title
Search in content
Home » Votre santé » Il n’est pas inhabituel…

Il n'est pas inhabituel d'éprouver des sentiments mitigés en songeant au retour au travail

Par la Dre Andrea Piotrowski
Office régional de la santé de Winnipeg
Publié le lundi 27 septembre 2021

Vous éprouvez toutes sortes d'émotions à l'idée de reprendre le travail pendant la pandémie? Il y en a bien d'autres dans votre cas!

Si vous faites partie des milliers de personnes qui ont travaillé à domicile pendant la pandémie, il est très probable que vous ressentiez diverses émotions au moment de retourner au travail, que ce soit de l'excitation à l'idée de revoir vos collègues en personne ou de l'anxiété liée à votre exposition au virus de la COVID au travail, ou à l'exposition de vos enfants à l'école. Il est probable que si vous travailliez à domicile, vous pouviez vous mettre à l'aise et avez peut-être de la difficulté à renoncer à ces nouvelles habitudes en retournant au bureau.

Un peu comme au premier jour de la rentrée pour un écolier, le retour au lieu de travail peut générer à la fois de l'enthousiasme et une « angoisse d'anticipation ». Ce type d'anxiété découle de l'incertitude. Vous vous demandez s'il y a eu des changements sur le lieu de travail, si on a adopté de bons protocoles contre la transmission de la COVID-19, ou même quels seront les modes acceptables d'interaction avec les autres : Vais-je pouvoir manger avec mes collègues le midi? Aurons-nous des réunions en personne?

Plutôt que de laisser l'incertitude nourrir votre anxiété, servez-vous-en pour provoquer des possibilités. Vous pourriez établir une routine qui vous donnera davantage l'impression de maîtriser la situation et de prévoir ce qui vous attend, ce qui pourrait se faire par le biais d'habitudes et d'éléments d'organisation du travail que vous aviez apprécié en travaillant de chez vous. En voici des exemples :

  • Prendre une pause à l'heure du dîner pour aller marcher un peu.
  • Préparer de meilleurs repas du midi et collations pour la santé.
  • Afficher des photographies qui vous mettent en joie.
  • Mettre une musique douce en toile de fond.
  • Installer un bureau réglable qui vous permet d'alterner les positions assise et debout.
  • Veiller à ce que votre espace de travail soit propre à la fin de la journée.

Une liste de ce qui vous a manqué de votre lieu de travail habituel peut également vous donner le goût d'y retourner. En voici des exemples : la communication directe avec les collègues; les beaux vêtements de travail (l'achat de nouveaux vêtements pour le premier jour du retour au travail); la distinction nette entre le bureau, qui est un « lieu de travail », et la maison, qui est un « lieu pour les loisirs, le repos et la famille ». Ajoutons à cela l'efficacité des petites discussions dans les couloirs (en respectant la distanciation sociale, naturellement).

Il existe un certain nombre d'autres mesures qui pourraient faciliter votre retour au travail et vous aider à surmonter l'anxiété qu'il suscite :

  • Commencez à adapter votre horaire de sommeil quelques semaines avant le retour au travail, afin que la transition soit plus facile.
  • Agrémentez le trajet entre votre domicile et votre lieu de travail en écoutant un balado ou votre musique préférée.
  • Pratiquez l'autocompassion. Reconnaissez que certains jours seront plus difficiles que d'autres et que ce type de fluctuations existait déjà avant la pandémie.
  • Si vous avez apprécié certains aspects du travail à domicile, discutez-en avec votre employeur qui vous permettra peut-être de travailler à domicile à temps plein ou selon un modèle mixte (moitié domicile, moitié lieu de travail).

Si vous craignez la transmission du virus de la COVID-19, sachez que vous n'êtes pas complètement à la merci de ce risque et que vous pouvez vous protéger en respectant les directives actuelles, notamment en vous faisant vacciner complètement contre la COVID-19, en portant un masque à l'intérieur en présence d'autres personnes, en maintenant une distance physique et en vous lavant les mains. Vous pouvez également vous entretenir avec votre employeur avant le premier jour, pour vous informer des protocoles de sécurité mis en place, car cela peut également contribuer à réduire votre incertitude.

Bien entendu, le succès d'un retour au travail ne repose pas uniquement sur les épaules des employés. Les employeurs ont également un rôle important à jouer, notamment en renseignant suffisamment leur personnel sur la transition vers le retour au travail, en abordant des sujets comme les protocoles de protection contre le virus de la COVID-19; les changements survenus dans les espaces de bureaux et la dotation en personnel, etc. Cela permet de réduire l'anxiété.

Voici quelques conseils aux employeurs :

  • N'attendez pas qu'on vous en demande pour fournir des renseignements, et rassurez le personnel en l'informant des mesures de prévention que vous appliquez pour les protéger de la COVID-19.
  • Écoutez les préoccupations des employés, et accompagnez-les dans leur transition en vérifiant comment ça se passe pour eux.
  • Répondez à leurs questions, afin d'atténuer leur incertitude.
  • Personnalisez les plans de retour au travail, si possible, en vue de répondre aux besoins des employés (par exemple, les besoins en matière de garde d'enfants).
  • Si possible offrez à chaque employé différentes options en fonction de ses préférences (par exemple, travail à domicile, présence au lieu de travail, modèle hybride).
  • Reconnaissez que certains employés peuvent trouver très difficile de retourner sur le lieu de travail et qu'ils peuvent aussi être soumis à d'autres pressions. Par conséquent, mettez des ressources à leur disposition. Dans la mesure du possible, préparez-vous à faire preuve de flexibilité, de sorte que l'employé se sente davantage capable d'y arriver.

La communication et l'écoute sont essentielles!

L'Association canadienne pour la santé mentale a produit une excellente ressource à l'intention des employés et des employeurs, intitulée Return to the Workplace : A psychological toolkit for heading back to work. (mbwpg.cmha.ca/files/2020/09/Returnto-theWorkplace_Manitoba.pdf.

La Dre Andrea Piotrowski est chef des services régionaux de spécialité médicale de l'ORSW pour la psychologie clinique de la santé, et psychologue clinique au programme de psychologie clinique de la santé du Centre des sciences de la santé de Winnipeg.

Partagez cette page

Ce que vous devez savoir au sujet du coronavirus (COVID-19)