Generic selectors
Les correspondances exactes seulement
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Search in posts
Search in pages
Home » Nouvelles » Nouvelles options de traitement à la disposition des personnes les plus exposées à la COVID-19

Nouvelles options de traitement à la disposition des personnes les plus exposées à la COVID-19

Par Alfred Gin
Office régional de la santé de Winnipeg
Publié le mardi 22 février 2022

Durant toute la pandémie de COVID-19, les professionnels de la santé du Manitoba l'ont dit clairement : la meilleure défense contre le virus est la vaccination.

C'est toujours le cas.

Par contre, c'est tout de même rassurant de savoir que de nouveaux traitements contre la COVID-19 sont maintenant à notre disposition, sur recommandation, pour les patients adultes qui satisfont aux critères. À titre de pharmacien clinicien, je considère qu'il s'agit d'une bonne nouvelle pour les patients déjà aux prises avec des problèmes de santé qui les exposent à un risque plus élevé d'hospitalisation ou de maladie grave.

Il existe actuellement deux formes de traitement de la COVID-19 homologuées au Canada : les anticorps monoclonaux et les antiviraux.

Les anticorps monoclonaux sont des protéines fabriquées en laboratoire ayant le même mode d'action que ceux fabriqués par le système immunitaire humain. Administrés par voie intraveineuse dans les hôpitaux ou les cliniques de perfusion, ils luttent contre le dangereux virus qui cause la COVID-19. En termes simples, ils font en sorte que le système immunitaire puisse déceler la présence du virus de la COVID-19. Ainsi, notre système immunitaire peut à la fois prévenir la transmission du virus aux cellules saines et attaquer ceux qui s'y trouvent déjà.

On s'attend à ce que le traitement aux anticorps monoclonaux réduise la gravité de la maladie et le taux d'hospitalisation de certaines catégories de patients, et ce, en favorisant une première réaction immunitaire chez ceux qui n'ont pas encore d'anticorps contre la COVID-19. Cette réaction devrait également contribuer à la prévention des maladies graves liées à la COVID-19 chez les personnes dont le système immunitaire est affaibli, et dont la réaction aux vaccins anti-COVID-19 risque de ne pas être suffisante.

Au Manitoba, le traitement aux anticorps monoclonaux consiste en une seule administration intraveineuse de sotrovimab, un médicament offert aux personnes chez qui l'infection risque de se traduire par une maladie grave, y compris celles qui souffrent d'une maladie chronique ou qui sont immunodéprimées, et aussi bien à celles non vaccinées que vaccinées. Le sotrovimab n'est actuellement accessible qu'aux adultes, mais on prévoit le rendre accessible aux adolescents de 12 à 17 ans soumis à un risque élevé. 

En plus du traitement aux anticorps monoclonaux, deux nouveaux traitements antiviraux sont maintenant accessibles. L'un s'administre par voie orale, sous la forme d'un comprimé qui permet aux patients admissibles de recevoir le traitement à domicile plutôt qu'à l'hôpital ou à une clinique de perfusion. C'est le PaxlovidMD, un antiviral oral (comprimé) qui s'administre deux fois par jour pendant cinq jours. L'autre, le Remdesivir, s'administre par voie intraveineuse une fois par jour, pendant trois jours consécutifs, à un centre de perfusion ou à l'hôpital. On s'attend à ce que ces deux médicaments réduisent le taux d'hospitalisation et la gravité de la maladie chez certains patients, et ce, en bloquant ou en arrêtant la réplication du virus de la COVID-19.  

Comme c'est le cas de la plupart des traitements médicaux, il est essentiel de l'administrer rapidement, car la période d'efficacité du traitement est limitée. Entre l'apparition des symptômes et le début du traitement, on dispose de moins de 5 à 7 jours selon le traitement. Si vous commencez à manifester des symptômes, même légers, et que vous êtes une personne soumise à un risque élevé au regard de la COVID-19, faites-vous dépister le plus tôt possible. Si votre résultat au test de dépistage de la COVID-19 est positif, et que vos symptômes ont commencé il y a moins de 5 à 7 jours, contactez votre médecin ou votre fournisseur de soins de santé pour savoir si vous êtes admissible à un traitement, ou composez le numéro de Health Links – Info Santé (204 788-8200 ou 1 888 315-9257). Pour de plus amples renseignements sur les traitements et l'admissibilité à ces traitements, vous pouvez consulter le site Web gov.mb.ca/covid19/treatment/index.fr.html

Si vous avez un problème de santé, vous pouvez également discuter avec votre fournisseur de soins primaires pour savoir si un traitement de la COVID-19 vous conviendrait.

Je peux vous dire que les pharmaciens comme moi, ainsi que tous les autres professionnels de la santé qui sont en première ligne de la lutte contre la pandémie depuis le début, sont heureux de pouvoir disposer de ces nouvelles options de traitement. Ces dernières jouent un rôle important dans la réduction des conséquences actuelles de la COVID-19 chez les patients les plus soumis à un risque élevé. En contribuant à réduire la gravité et la durée des symptômes de la COVID-19, ils contribuent aussi à réduire le fardeau imposé à notre réseau de la santé.

Bien que le traitement contribue à réduire les conséquences graves de la COVID-19, il ne remplace absolument pas la vaccination. Comme je l'ai mentionné précédemment, la vaccination demeure notre meilleure défense contre le virus.

Au moment où le service de santé publique commence à assouplir les restrictions, la survenue d'options de traitement restera un outil important, au même titre que la vaccination et que nos choix quant aux activités auxquelles nous déciderons de participer. Il importe de connaître son degré de risque, de suivre les recommandations des professionnels de la santé, de se soumettre à un dépistage précoce si on est une personne soumise à un risque élevé de contracter une maladie grave liée à la COVID-19, et d'aller se faire traiter si on y est admissible. Après deux ans, nous sommes tous prêts à tourner la page à propos de la COVID-19, mais nous devons reconnaître que le virus est toujours là, et que pour certains Manitobains, il continuera de représenter un risque important pour leur santé. Nos amis, les membres de notre famille et d'autres personnes qui sont déjà aux prises avec des problèmes de santé dans notre collectivité comptent sur nous pour faire en sorte de nous protéger et de protéger les autres le plus possible.

Grâce aux progrès pharmaceutiques, nous disposons de nouveaux traitements de la COVID-19. Ces traitements sont sûrs et efficaces. C'est certainement une bonne nouvelle. Toutefois, si nous voulons atteindre l'objectif de protéger notre santé et celle des autres, le bon sens veut que la prévention prévale sur le traitement.

Je vous recommande de rester vigilants, informés et . . . en bonne santé!

Monsieur Alfred Gin est pharmacien clinique au service des maladies infectieuses du Centre des sciences de la santé de Winnipeg.

Partagez cette page

Ce que vous devez savoir au sujet du coronavirus (COVID-19)
Skip to content