Generic selectors
Les correspondances exactes seulement
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Search in posts
Search in pages
Home » Nouvelles » Mesures complémentaires concernant les temps d'attente pour les soins d'urgence et d'urgence mineure

Mesures complémentaires concernant les temps d'attente pour les soins d'urgence et d'urgence mineure

Office régional de la santé de Winnipeg
Publié le jeudi 26 mai 2022

Soins communs et l'Office régional de la santé de Winnipeg ont annoncé aujourd'hui que les services d'urgence et les centres de soins d'urgence mineure de Winnipeg continuent de mettre en place des initiatives nouvelles et élargies en vue d'améliorer le flux des patients, car le système de santé du Manitoba est aux prises à de longs temps d'attente pour de nombreux patients ayant besoin de soins.

« Actuellement, les temps d'attente sont en grande partie attribuables aux problèmes de flux des patients dans les unités de patients hospitalisés, car le nombre de patients devant être admis quotidiennement dépasse depuis plusieurs mois le nombre de patients qui quittent les hôpitaux. Cette situation est causée en grande partie par le ralentissement ou la restriction des services de soutien pour poursuivre le rétablissement à domicile ou dans la communauté en raison de divers facteurs, explique le Dr Shawn Young, chef de l'exploitation au Centre des sciences de la santé (CSS) de Winnipeg. Ces difficultés ne seront pas réglées du jour au lendemain, mais les mesures que nous prenons pour améliorer le flux des patients par les sorties de l'hôpital montrent des résultats prometteurs. Des places seront ainsi libérées pour les nouvelles admissions de patients. »

Voici de nouvelles initiatives mises en place dans des établissements de Winnipeg ce mois-ci :

  • Placement accéléré des patients en attente d'un autre niveau de soins (ANS), de l'hôpital à un établissement de soins de longue durée, afin de libérer des places dans les unités de patients hospitalisés pour les admissions en soins urgents et en urgences mineures. Les patients ANS sont souvent des patients hospitalisés pour de longues périodes et qui pourraient être adéquatement traités dans d'autres établissements avec le soutien approprié. On comptait mercredi 112 patients ANS dans les hôpitaux de Winnipeg, un chiffre considérablement plus bas qu'en avril, alors que la moyenne quotidienne était de 151.
  • Rapatriement des patients stables qui vivent à l'extérieur de Winnipeg pour continuer de recevoir des soins, lorsque cela est cliniquement adéquat, dans des établissements de « leur » région sanitaire. Jeudi matin, 162 patients avaient été transférés dans des établissements de leurs régions au cours du mois, libérant ainsi des places dans les unités de patients hospitalisés de Winnipeg, tout en permettant à ces patients de poursuivre leur rétablissement dans des établissements plus près de chez eux et de leurs réseaux de soutien. En avril, 139 patients ont été rapatriés.
  • Amélioration de la collaboration entre les équipes de la communauté et des établissements. Alors que le personnel qui offre des soins à domicile et dans la communauté reprend ses activités normales après les réaffectations ou les redéploiements liés à la COVID, les équipes accordent la priorité aux mesures de soutien à domicile ou dans la communauté pour les patients hospitalisés, ce qui permet de quitter l'hôpital plus rapidement en toute sécurité. Des places sont ainsi libérées dans les unités de médecine.

Des données préliminaires indiquent que la mise en œuvre de ces initiatives et d'autres mesures ont un effet positif sur le flux des patients dans les établissements de Winnipeg, les temps d'attente ayant diminué au cours des 12 derniers jours. Le système de santé profite aussi d'une réduction des taux de maladie au cours du dernier mois, ce qui a augmenté les capacités d'hospitalisation. De plus, le retour du personnel réaffecté dans les services de soins à domicile et dans la communauté est crucial pour fournir aux patients hospitalisés le soutien nécessaire pour recevoir des soins à domicile.

« Bien que nos efforts des dernières semaines commencent à indiquer que nous allons dans la bonne direction, nous savons qu'il faudra probablement du temps pour constater une amélioration considérable, précise le p.-d. g de l'ORSW, Mike Nader. Nous remercions notre personnel pour son dévouement sans relâche et son professionnalisme, ainsi que pour les rétroactions formulées à l'occasion des récentes réunions et visites dans les établissements de Winnipeg. Nous continuons de réfléchir à des mesures et à des initiatives qui auront un effet positif sur les soins aux patients et nous invitons nos équipes à nous faire part de leurs commentaires durant ce processus. »

De nouvelles données publiées pour avril 2022 indiquent que les temps d'attente dans les services d'urgence et les centres de soins d'urgence mineure demeurent stables, le temps d'attente moyen pour les patients pour une consultation dans les établissements de Winnipeg étant de 2,87 heures, une augmentation d'approximativement quatre minutes par rapport au mois précédent. Le temps d'attente au 90e percentile a augmenté d'environ deux minutes par rapport au mois précédent, soit à 7,62 heures.

« Les temps d'attente continuent d'être minimaux pour les patients les plus malades et les blessures les plus graves, mais nous savons que la pression sur les services d'urgence et les centres de soins d'urgence mineure fait en sorte que les patients ayant des problèmes moins graves attendent plus longtemps, ajoute Mike Nader. Nous affichons un optimisme prudent et croyons que les mesures mises en place à la fin avril et au début mai réduiront graduellement cette pression, ce qui aura pour effet d'améliorer l'accès des patients et devrait se refléter dans les futures périodes de référence. »

La majeure partie de la période de référence d'avril était déjà écoulée avant la mise en place des diverses initiatives d'amélioration du flux des patients. Ces mesures, combinées aux initiatives mises en œuvre ce mois-ci, contribuent à améliorer le flux des patients. Elles incluent les mesures suivantes :

  • Répartition des arrivées par ambulance dans les établissements. Ce changement apporté aux protocoles de transport par ambulance permet d'amener les cas moins graves dans les centres de soins d'urgence mineure plutôt que dans les services d'urgence, ce qui allège le flux des patients dans les établissements de soins actifs, tout en améliorant la sécurité des patients.
  • Utilisation du modèle de soins PIT (Physician-in-Triage) qui place un médecin dans la zone de triage pour la gestion et la prestation de soins aux personnes en attente d'une consultation, tout en mettant l'accent sur les cas les plus aigus. Le modèle PIT a été mis en place à la fin avril, alors que les effectifs le permettaient au CSS de Winnipeg. Des discussions sont en cours pour étendre ce projet pilote dans les hôpitaux Saint-Boniface et Grace.

Les responsables des systèmes de Soins communs et de l'ORSW continuent de rencontrer le personnel, les médecins et les dirigeants des établissements pour connaître leurs préoccupations et échanger des idées en vue de continuer d'améliorer le flux des patients et de réduire les temps d'attente. Le travail se poursuit aussi pour recruter et maintenir en poste des professionnels de la santé, y compris du personnel infirmier, dans tous les établissements.

« Les temps d'attente plus longs dans les services d'urgence et les centres de soins d'urgence mineure préoccupent tout le monde, et plus particulièrement tous ceux et celles qui travaillent au sein du système de santé, ajoute le Dr Young. Nous ne ménagerons pas nos efforts pour améliorer le flux des patients, réduire les temps d'attente et accroître la qualité des soins fournis aux patients qui se présentent dans les centres de soins d'urgence mineure et les services d'urgence. »

On rappelle aux patients de continuer de demander de l'aide en cas d'urgence en composant le 911 ou en se rendant dans un service d'urgence ou un centre de soins d'urgence mineure. Tous les patients sont évalués et triés à leur arrivée. Les soins sont fournis en priorité aux patients les plus malades et aux personnes ayant les blessures les plus graves.

Vous trouverez les données mensuelles pour les temps d'attente dans les services d'urgence ainsi que des réponses aux questions fréquentes à l'adresse : https://wrha.mb.ca/wait-times/reports/ (en anglais seulement)

Partagez cette page

Ce que vous devez savoir au sujet du coronavirus (COVID-19)
Skip to content