Generic selectors
Les correspondances exactes seulement
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Search in posts
Search in pages
Home » Votre santé » Combien d'heures de sommeil votre enfant a-t-il besoin?

Combien d'heures de sommeil votre enfant a-t-il besoin?

L'importance d'une bonne nuit de sommeil
Photo of a baby sleeping

Par Audra Kolesar
Office régional de la santé de Winnipeg

Pourquoi le sommeil de votre enfant est-il important?

Les enfants qui dorment suffisamment sont moins susceptibles d'avoir des problèmes de comportement et des sautes d'humeur. Ils développent souvent une meilleure mémoire, une meilleure concentration et un plus grand degré d'attention. En dormant suffisamment, ils peuvent aussi reprendre des forces plus rapidement après une maladie.

De combien d'heures de sommeil mon enfant a-t-il besoin?

Le nombre d'heures de sommeil dont votre enfant a besoin dépend de son âge.

Les bambins : Les bambins et les enfants d'âge préscolaire dorment en moyenne 12 heures par jour et font une sieste. Les siestes peuvent cesser vers la fin de la troisième année. Des problèmes de sommeil sont courants, particulièrement au moment d'aller au lit et de s'endormir. Ils peuvent avoir des cauchemars et des terreurs nocturnes. Des rituels du coucher, comme un bain, une histoire, une couverture ou leur animal en peluche préféré, sont utiles pour calmer l'insécurité et relaxer un jeune enfant.

Les enfants d'âge préscolaire : Les enfants d'âge préscolaire ont de moins en moins besoin de sommeil au fur et à mesure qu'ils grandissent. Leur besoin de sommeil diminue à dix heures par jour. L'âge de l'enfant, son niveau d'activité et sa santé influencent fortement la quantité de sommeil nécessaire. Les rituels du coucher et le fait de retarder l'heure d'aller au lit peuvent aider à réduire toute résistance au coucher. Les peurs fréquentes la nuit sont la noirceur, les bruits étranges, les intrusions ou les idées imaginaires. Ils peuvent avoir des cauchemars et des terreurs nocturnes.

Les adolescents : La plupart des adolescents et des préadolescents ont besoin de neuf heures de sommeil par nuit pour demeurer vigilants pendant la journée. Les adolescents s'endorment plus tard que les préadolescents et éprouvent fréquemment de la difficulté à s'endormir. Ils se plaignent souvent d'être fatigués après l'école, et aiment dormir pendant les week-ends. S'ils le font, ils seront constamment en manque de sommeil. Un déficit de sommeil peut être la cause des sautes d'humeur ainsi que des problèmes d'attention et de mémoire. Ce manque de sommeil les met aussi à risque de s'endormir au volant.

Comment puis-je aider mon enfant à acquérir de bonnes habitudes de sommeil?

Certains enfants peuvent sembler prêt à tout, sauf à s'endormir à l'heure du coucher. Cependant, leur comportement agité peut en fait être causé par un manque de sommeil. Pour aider votre enfant à dormir :

  • Donnez un préavis de trente minutes à vos enfants avant le coucher afin qu'ils puissent réduire et achever leurs activités qu'ils sont en train de faire.
  • Instaurez un rituel du coucher. Par exemple, un bain, suivi par la lecture d'un livre ensemble. Ce rituel aidera le corps et l'esprit de votre enfant à se préparer à dormir chaque soir. Essayez de ne pas rendre ces rituels trop longs ni trop compliqués.
  • Assurez-vous que le rituel du coucher se déroule assez tôt pour avoir le temps de border votre enfant et de lui parler. Les enfants aiment souvent avoir ce moment « privé » pour parler à leurs parents, vous devez planifier ce temps pour ne pas qu'il empiète sur les heures de sommeil. • Si votre enfant peine à s'endormir, essayez une musique apaisante dans sa chambre ou de lui faire écouter des livres enregistrés.
  • Essayez de conserver la même heure de coucher. Si votre enfant va au lit vraiment tard les week-ends et qu'il dort tard le matin, il lui sera difficile de se coucher tôt pendant les jours d'école.

Rappelez-vous que chaque enfant est différent et que certains ont besoin de plus de sommeil que d'autres. Si votre enfant semble fatigué pendant la journée, maussade ou « hyperactif », il peut ne pas avoir assez dormi.

Quels sont les troubles de sommeil chez les enfants?

La plupart des problèmes de sommeil chez les enfants et les adolescents peuvent être corrigés en modifiant le rituel du coucher ou vos attentes de ce qui est « normal » pour votre enfant. Cependant, certains problèmes de sommeil sont des troubles réels qui ont besoin d'une attention spéciale et qui doivent parfois être traités par un professionnel de la santé. Voici quelques troubles de sommeil courants chez les enfants et les adolescents :

Insomnie

L'insomnie signifie que les enfants peinent à s'endormir ou à demeurer endormis ou à se rendormir lorsqu'ils se réveillent. La plupart des enfants s'endorment une vingtaine de minutes après s'être couchés et être demeurés tranquilles. Les adolescents prennent souvent une trentaine de minutes ou plus avant de s'endormir. En général, les enfants et les adolescents ont beaucoup moins de problèmes d'insomnie que les adultes. L'insomnie chez les enfants n'est généralement pas un grave problème. Cependant, s'il leur faut plus d'une demiheure avant de s'endormir, ce problème risque d'affecter l'heure du réveil et de causer de la somnolence diurne ou de l'irritabilité. Certains enfants se lèvent plusieurs fois lorsqu'ils ne parviennent pas à s'endormir, ce qui a parfois pour effet d'irriter les parents. La plupart du temps, les problèmes d'insomnie diminuent ou même disparaissent si un rituel d'endormissement amélioré est suivi à la lettre pendant deux semaines. Ce rituel comprend un temps prévisible de calme d'au moins trente minutes avant l'heure du coucher, comme un bain et un temps de lecture, et d'aller au lit toujours à la même heure. Lorsqu'un rituel d'endormissement amélioré n'aide pas, essayez de cesser toute caféine et de donner un verre de lait chaud 30 minutes avant d'aller au lit. Les médicaments favorisant le sommeil ont divers effets chez les enfants et les jeunes adolescents, de sorte qu'ils sont rarement prescrits pour ces groupes d'âge. Une insomnie permanente peut-être un symptôme de dépression, un trouble d'anxiété, ou d'une hyperactivité. Si votre enfant a beaucoup d'épisodes d'insomnie, consultez son fournisseur de soins de santé. Il est important de revoir les médicaments de votre enfant ainsi que tous les autres symptômes dont souffre l'enfant.

Se balancer en dormant

Certains enfants se balancent une partie de la nuit. La plupart se balancent d'un côté à l'autre, mais certains se balancent des genoux aux épaules. Ce trouble arrive plus souvent entre trois et quatre ans. Habituellement, ces balancements n'ont pas de signification grave et cesseront d'eux-mêmes. Cependant, dans les cas graves, un enfant peut se heurter la tête ou d'autres parties du corps contre le lit ou le mur. Si un tel incident se produit, vous devez protéger votre enfant, par exemple, en coussinant le mur. Si votre enfant bouge beaucoup pendant son sommeil, parlez-en à son fournisseur de soins de santé.

Somnambulisme

Sortir du lit et déambuler dans la chambre ou la maison quelquefois par mois est assez courant chez les enfants d'âge préscolaire ou fréquentant l'école élémentaire. Ils peuvent marcher de deux à vingt minutes, puis retourner au lit ou se coucher ailleurs. Ils ont généralement les yeux ouverts, mais fixes et non concentrés. Ils peuvent faire des choses comme ouvrir des portes ou changer de vêtements. Parfois l'enfant parlera, mais ne se réveillera habituellement pas si vous lui parlez. La plupart du temps, il suivra votre recommandation dictée d'une voix calme de retourner dans son lit.

Au matin, ils se souviennent rarement d'avoir marché en dormant. Il est possible que les enfants trébuchent contre des meubles ou tombent. Pour cette raison, assurez-vous que votre enfant ne peut débouler les escaliers ou se trouver dans un endroit où il peut trébucher et tomber.

Les enfants commencent généralement à marcher en dormant entre deux et sept ans et arrêtent d'eux-mêmes avant d'avoir dix ans. La plupart des épisodes de somnambulisme se produisent quelques heures à peine après que votre enfant s'est endormi. Le somnambulisme semble être héréditaire, mais la cause exacte est inconnue. Parlez-en au professionnel de la santé de votre enfant, surtout si la marche se produit après avoir dormi plus de la moitié de la nuit. Le fait d'être très fatigué ou stressé, ou de se coucher tard peut augmenter le risque de somnambulisme chez l'enfant cette nuit-là. Certains somnambules sont plus anxieux et timides que les autres enfants de leur âge. Cependant, la plupart des enfants qui sont somnambules n'ont pas de problèmes émotionnels ni comportementaux. Il n'y a pas de traitement spécial pour le somnambulisme. Si votre enfant est somnambule :

  • Essayez de ne pas laisser votre enfant devenir trop fatigué ou stressé, car la fatigue et le stress peuvent augmenter les risques de somnambulisme.
  • Dirigez-le calmement dans son lit. Ne lui parlez pas du somnambulisme le lendemain matin, puisqu'il ne se souviendra pas de l'incident et vous risquez de faire sentir mal.

Certains enfants ne feront pas de somnambulisme si vous les réveillez sciemment (assez pour s'asseoir et répondre) environ une heure après qu'ils se sont endormis.

Terreurs nocturnes

Les enfants qui ont des terreurs nocturnes semblent généralement se réveiller dans les premières heures de sommeil, en criant ou en appelant à l'aide. La terreur peut durer pendant plusieurs minutes. Généralement, les yeux de l'enfant sont grands ouverts, mais fixes et non concentrés. L'enfant ne se réveille pas, même si vous lui parlez ou le faites asseoir. Souvent, on ne parvient pas à le calmer, même en les serrant dans ses bras ou en leur parlant. La terreur de l'enfant et le fait de ne pas être capable de le réconforter sont généralement angoissants pour le parent. Les enfants ne se souviennent presque jamais le lendemain matin de ce qui s'est produit pendant la nuit. La plupart des terreurs nocturnes ne sont pas causées par le stress, le régime alimentaire, ou le comportement des parents. Dans certains cas, une forte fièvre peut causer des terreurs nocturnes pendant la maladie. Les terreurs s'estompent généralement pendant les années d'école élémentaire. Parlez-en au fournisseur de soins de santé de votre enfant si ces terreurs vous préoccupent.

Il n'y a pas de traitement spécial pour les terreurs nocturnes. Si votre enfant a des terreurs nocturnes :

  • Essayez de ne pas laisser votre enfant devenir trop fatigué ou stressé, puisque la fatigue et le stress peuvent augmenter les risques d'avoir une terreur nocturne.
  • Réconfortez votre enfant jusqu'à ce qu'il se calme, ce qui peut prendre plusieurs minutes.
  • Ne lui parlez pas au sujet de la terreur nocturne le lendemain matin, car il ne s'en souviendra pas et vous pouvez le traumatiser à ce sujet.

Certains enfants n'auront pas de terreur nocturne si vous les réveillez intentionnellement (assez pour les faire asseoir et répondre à des questions) environ une heure après qu'ils se sont endormis.

Apnée du sommeil

Un enfant aux prises avec l'apnée du sommeil ronfle généralement et cesse de respirer pendant quelques secondes à la fois en dormant. Ce qui signale au cerveau de le réveiller. Ce processus de cesser de respirer suivi par un bref réveil peut survenir de nombreuses fois pendant la nuit. Même si les enfants se souviennent rarement s'être réveillés, ils peuvent être fatigués ou grognons pendant la journée. Chez les enfants, une cause commune est des amygdales et des adénoïdes très hypertrophiés. L'apnée du sommeil se retrouve beaucoup plus souvent chez les adultes que les enfants.

Si vous pensez que votre enfant souffre d'apnée du sommeil, parlez-en à son fournisseur de soins de santé.

Hypersomnie

L'hypersomnie est une condition dans laquelle votre enfant dort beaucoup plus que la normale pour son âge. Votre enfant est toujours fatigué, même après une bonne nuit de sommeil. Un jeune enfant qui souffre d'hypersomnie peut souvent être pleurnichard et irritable et dort trop. D'autres symptômes, mis à part le besoin de dormir beaucoup, peuvent être une faible attention ou une piètre mémoire. L'hypersomnie est plus répandue chez les adolescents que les jeunes enfants. Parfois, surtout avec les adolescents, il peut être un symptôme de dépression.

Si vous pensez que votre enfant a des problèmes d'hypersomnie :

  • Essayez d'établir une routine claire à l'heure du coucher et des périodes de sieste pendant plusieurs jours.
  • Surveillez les symptômes de dépression chez les enfants et les adolescents, surtout s'ils disent des choses négatives sur euxmêmes ou s'ils parlent des pensées de se blesser ou d'en blesser d'autres.

Si votre enfant a souvent des symptômes d'hypersomnie, ou de nouveaux symptômes médicaux, ou si vous pensez que votre enfant souffre de dépression, parlez-en à son fournisseur de soins de santé.

Bruxisme

Le bruxisme est un grincement ou un serrage de dents pendant le sommeil. Les enfants et les adolescents qui le font peuvent aussi grincer ou serrer les dents lorsqu'ils sont en colère, contrariés ou anxieux. Ce trouble peut arriver qu'une seule fois ou être un problème qui survient toutes les nuits. Le bruxisme est plus répandu chez les adolescents que chez les jeunes enfants. Grincer ou serrer les dents de façon répétée peut endommager les dents ou la mâchoire. Il pourrait être nécessaire d'utiliser un appareil spécial pour protéger les dents pendant la sieste ou la nuit.

Si votre enfant grince ou serre les dents pendant son sommeil, essayez de réduire le stress dans la vie de votre enfant. Planifiez une période calme au moins trente minutes avant l'heure du coucher, peu importe l'âge de votre enfant. Si le bruxisme survient souvent ou est violent, parlez-en au fournisseur de soins et au dentiste de votre enfant.

Audra Kolesar est infirmière autorisée et gestionnaire auprès de Health Links – Info Santé, le service d'information téléphonique en matière de santé de la Région sanitaire de Winnipeg.

Partagez cette page

Ce que vous devez savoir au sujet du coronavirus (COVID-19)
Skip to content