Generic selectors
Les correspondances exactes seulement
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Accueil » Votre santé » La COVID-19 donne une nouvell…

La COVID-19 donne une nouvelle dimension aux discussions entre parents et adolescents

Par Denyse Blanco, Kari Webster et Nadia MacKinnon
Publié le lundi 8 juin 2020

Être parent pendant les études secondaires d’un adolescent n’a jamais été pour les cœurs fragiles, et on peut vous pardonner de penser que les choses ne pourraient pas se compliquer davantage. Malheureusement, la pandémie de la COVID-19 a ajouté de nouvelles dimensions à ce défi, surtout au moment où votre adolescent commence à penser aux vacances d’été.

Bien que certaines restrictions de santé publique soient levées ou assouplies dans le cadre de la « phase 2 » de la réaction de la province à la pandémie annoncée la semaine dernière, il est important de rappeler à votre adolescent que les risques pour sa santé – et celle de ceux qu’il rencontre – ne sont pas passés. Nous ne sommes pas encore « revenus à la normale ».

La bonne nouvelle, c’est qu’il faut vraiment s’assurer que les lignes de communication avec votre adolescent sont ouvertes.

Sur le plan du développement, les études secondaires sont le moment où votre adolescent cherche à affirmer un certain niveau d’indépendance, à tirer ses propres conclusions et à prendre ses propres décisions. C’est une phase de développement importante et nécessaire pour le préparer à l’âge adulte. Malheureusement, cela signifie aussi qu’il est moins susceptible de bien réagir aux directives parentales, même les mieux intentionnées. En même temps, un adolescent ne possède pas encore toutes les capacités de réflexion critique qu’il aura à l’âge adulte. Que doit faire un parent?

La réponse simple, bien qu’elle soit souvent plus facile en principe qu’en pratique, est d’en parler.

Un bon point de départ est de demander à votre adolescent quelles sont les relations ou les occasions sociales qui lui manquent le plus. Quelles sont ses attentes en ce qui concerne le rétablissement des liens avec les autres? Quels sont les objectifs de votre adolescent à mesure que les restrictions de santé publique sont progressivement levées? Vous pourriez être surpris de découvrir à quel point ils sont modestes.

Soyons réalistes : nous avons fait du bon travail en diffusant des renseignements de santé publique sur la COVID-19 aux Canadiens de tous âges. Il y a de fortes chances que votre adolescent ait été attentif. Découvrez ce qu’il sait, et comment il compte se comporter maintenant que certaines restrictions sont levées. Renseignez-vous sur ses sources d’information, et si celles-ci manquent de crédibilité, orientez-le vers d’autres sources.

Assurez-vous que votre adolescent est en train de planifier à l’avance. Il s’agit peut-être d’une nouvelle étape, mais elle est importante.  Confirmez à l’avance la manière dont votre adolescent prévoit de naviguer dans des scénarios potentiels et limitez les décisions amusantes mais impulsives. Demandez-lui de tenir compte de la santé des autres, en particulier dans les cas où vous ou ses amis avez un membre de votre famille qui est âgé, ou qui a une maladie chronique ou un système immunitaire affaibli. Il peut être amené à choisir entre voir ses grands-parents, qui sont plus exposés, et voir un plus grand nombre de ses amis. Si votre famille décide d’ouvrir le cercle social de votre adolescent, veillez à encourager ou à limiter les activités à l’extérieur dans la mesure du possible et encouragez-le à garder une distance sociale.

Encouragez votre adolescent à faire preuve d’indépendance en discutant avec ses camarades ou les parents de ses amis lors de la planification de rencontres sociales. Si votre adolescent sait exactement ce que vous vous attendez de lui, l’inciter à explorer les attentes et les limites de ses amis est un autre facteur décisif dans l’élargissement de son cercle social.

Lorsque vous parlez avec votre adolescent, il est essentiel de pratiquer l’écoute active. Validez ses sentiments. Reconnaissez son point de vue et ses émotions. Respectez ses opinions et ses objectifs. Évitez de faire des suppositions. Cela ne signifie pas que vous devez céder ou être d’accord avec son point de vue, mais que vous devez être capable d’exprimer son opinion. Sinon, vous risquez d’être perçu comme condescendant ou moralisateur, même si ce n’est pas votre intention.

N’oubliez pas non plus de donner le bon exemple. Les adolescents ne sont peut-être pas encore des adultes à part entière, mais ils peuvent vous dénoncer, et ils le feront, si vous vous attendez qu’ils « fassent ce que je dis et non ce que je fais ». Ils ne vous prêteront aucune attention si vous leur dites d’éviter les interactions sociales alors que vous ignorez toute prudence dans les vôtres.

Un dernier élément de négociation pour les adolescents est la relation romantique – qui est difficile dans le meilleur des cas, avec ou sans la COVID-19! Discuter de la vie amoureuse de votre adolescent n’est peut-être pas quelque chose qui vous fera plaisir, mais puisque la COVID-19 ajoute un autre élément de risque à la vie amoureuse, elle doit être ajoutée à la liste de vos conversations de « rencontres protégées ». Demandez à votre adolescent comment il compte naviguer dans ses relations amoureuses tout en respectant les directives de santé publique et cherchez ensemble des renseignements sur la santé publique.

Le plus important est peut-être de ne pas être trop dur avez-vous-mêmes! Nous vous assurons que le guide définitif sur l’art d’être parent en cas de pandémie n’a pas encore été rédigé et qu’il n’existe pas de « bonne » façon de l’aborder. Des erreurs seront commises. Alors, comme vous pouvez conseiller votre adolescent dans toutes sortes de situations, faites de votre mieux. Continuez à écouter, à parler et à chercher des moyens de faire fonctionner les choses.

Votre adolescent vous en sera reconnaissant.

Pour en savoir plus sur la nouvelle réalité de vivre avec le risque de contracter la COVID-19, veuillez consulter le site : gov.mb.ca/covid19/prepareandprevent/index.fr.html

Rédigé par Denyse Blanco, Kari Webster et Nadia MacKinnon, ergothérapeutes spécialisés dans la santé mentale des enfants et des adolescents auprès du Centre des sciences de la santé de Winnipeg. Le Centre des sciences de la santé de Winnipeg est un établissement de services de Soins communs. Cet article a été publié dans le Winnipeg Free Press lundi 8 juin 2020.

Partagez cette page

Ce que vous devez savoir au sujet du coronavirus (COVID-19)
Font Resize
Contrast