Generic selectors
Les correspondances exactes seulement
Search in title
Search in content
Home » Nouvelles » Amélioration de la qualité…

Amélioration de la qualité de vie des patients atteints d'une maladie chronique par une toute nouvelle procédure de révision des médications

Par Alanna McNaught
Office régional de la santé de Winnipeg
Publié le mardi 22 juin 2021

L'innovation dans le domaine des soins de santé ne se limite pas aux nouveaux traitements et aux nouvelles technologies. Il arrive souvent qu'elle soit le fruit d'une simple constatation : « Nous pouvons faire mieux ».

C'est le cas d'une nouvelle procédure primée de révision des médications, mise au point par l'équipe de pharmaciens du Deer Lodge Centre de Winnipeg.

Le Deer Lodge Centre accueille une centaine de patients atteints d'une maladie chronique, dont les besoins en matière de soins de santé sont trop complexes pour être pris en charge à domicile, dans un établissement où on offre de l'aide à la vie autonome ou un foyer de soins personnels, qui ne sont pas adaptés aux soins dispensés dans les hôpitaux de soins actifs conçus pour diagnostiquer et traiter les patients, puis les renvoyer dans leur collectivité le plus rapidement possible.

Ces patients, dont l'âge varie de 20 à 90 ans, ont des problèmes médicaux complexes, notamment une trachéotomie, une alimentation entérale (par sonde) ou parentérale (par voie intraveineuse), une stomie, des plaies complexes, un trouble neurologique comme une sclérose latérale amyotrophique (maladie de Lou Gehrig), une dystrophie musculaire, une sclérose en plaques, la maladie de Parkinson, des lésions cérébrales post-traumatiques, un diabète instable (difficile à équilibrer), des traitements de dialyse, etc.

Il n'est pas surprenant que leurs besoins en médicaments soient souvent tout aussi complexes que leurs soins, parfois de loin plus complexes que ceux du patient ou du résident typique. L'équipe de la pharmacie du Deer Lodge Centre a collaboré avec des médecins, des membres du personnel infirmier et d'autres professionnels de la santé pour passer ces besoins en revue, et a estimé que les patients comme le personnel bénéficieraient d'avantage d'une procédure plus structurée.

La Dre Nancy Dixon, actuellement responsable régionale des services médicaux et médecin en chef de l'Office régional de la santé de Winnipeg, était en 2019 médecin traitante de l'un des trois services de soins chroniques du Deer Lodge Centre (et médecin en chef de l'établissement). C'est à cette époque qu'elle a présenté à l'équipe de la pharmacie un formulaire exhaustif de six pages utilisées en Saskatchewan pour la révision des médications.

Compte tenu des différences de fonctionnement du réseau de la santé au Manitoba, l'équipe de la pharmacie du Deer Lodge Centre s'est attelée à la tâche de créer une version simplifiée de ce formulaire, plus facile, plus facile à intégrer à leur quotidien, qui tiendrait compte des commentaires des médecins, du personnel infirmier et des patients.

Bien que la pandémie de COVID-19 ait quelque peu ralenti la mise en œuvre de la nouvelle procédure, celle-ci a été mise en application dans les services de soins prolongés du Deer Lodge Centre pendant toute l'année 2020. Son succès a valu à l'équipe de la pharmacie le prix d'excellence pour l'innovation en matière de pratique professionnelle décerné par la section manitobaine de la Société canadienne des pharmaciens d'hôpitaux. 

Pour comprendre en quoi un nouveau formulaire peut faire l'objet d'une telle reconnaissance, il faut considérer à quelles personnes il s'applique, soit des patients aux prises avec une maladie chronique pour qui, en raison de leurs besoins complexes durables en matière de médication, le Deer Lodge Centre est leur chez-soi.

Je crois depuis longtemps que les malades chroniques constituent une population mal desservie dans l'ensemble du réseau de soins de santé canadien. D'une certaine façon, ils sont comme des vis carrées qui ne rentrent pas dans les trous ronds du réseau de la santé.

Ils ont souvent du mal à accéder au niveau de soins qu'il leur faut, en grande partie parce que chacun d'entre eux est une exception à la règle. En d'autres termes, ils nécessitent des niveaux de soins prolongés bien plus complexes que ce que des établissements comme un foyer de soins personnels ou un service hospitalier a les moyens d'offrir. Leur problème de santé est beaucoup trop actif pour le premier, mais pas assez pour le second, faisant en sorte que ces patients se trouvent « coincés entre l'arbre et l'écorce ».

Contrairement aux patients atteints de cancer ou sous dialyse, par exemple, leurs besoins en matière de traitement et de médicaments varient souvent. Tout qu'ils ont en commun, en fait, c'est la nature chronique et souvent progressive de leur maladie. Leurs besoins en médicaments sont importants et fluctuent souvent avec le temps, d'où l'importance d'une procédure efficace de révision de leur médication.

La nouvelle procédure, qui prévoit une révision de la médication tous les trois à six mois (ou plus souvent, selon la décision du prescripteur), offre un cadre officiel permettant de se pencher sur les nombreuses questions liées à la médication qui entrent dans le traitement des malades chroniques. Y a-t-il eu des changements de comportement depuis la dernière révision de la médication? Des problèmes de santé mentale? Un nouveau diagnostic? Les médicaments administrés au patient sont-ils encore nécessaires? Conviennent-ils à l'âge du patient? Interagissent-ils négativement avec d'autres médicaments? Peuvent-ils être administrés par la sonde d'alimentation du patient ou faut-il adopter une autre voie d'administration? De telles questions constituent une longue liste et nécessitent la participation de l'équipe de soins du patient, ainsi que du patient lui-même et de sa famille.

L'adoption d'une procédure officielle éprouvée de révision des médications améliore vraiment la qualité de vie des patients atteints d'une maladie chronique qui les empêche de demeurer à domicile. Une telle procédure fait passer leurs besoins en premier et, ce qui est peut-être le plus important, fait la preuve que, même si leurs besoins exigent plus d'efforts de la part de leur équipe soignante, ils restent notre priorité absolue.

Toute l'équipe de la pharmacie du Deer Lodge Centre, et en fait, toutes les Manitobaines et tous les Manitobains peuvent être fiers d'offrir une telle tranquillité d'esprit et ce type d'innovation. Mais surtout, c'est une simple question de bon sens.

Madame Alanna McNaught est pharmacienne responsable de la sécurité des médicaments au sein du programme régional de pharmacie de l'Office régional de la santé de Winnipeg.

Partagez cette page

Ce que vous devez savoir au sujet du coronavirus (COVID-19)