Generic selectors
Les correspondances exactes seulement
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Home » Nouvelles » Des perruches annoncent des…

Des perruches annoncent des jours meilleurs dans un foyer de soins personnels durement touché par la COVID-19

Par Marcy-Lynn Larner
Office régional de la santé de Winnipeg
Publié le lundi 1 novembre 2021

À une certaine époque, les mineurs apportaient un canari dans leur galerie souterraine des mines à charbon, car ils permettaient de détecter la présence de gaz dangereux.

Ces jours-ci, deux perruches nommées Goldie et Links nous permettent de détecter quelque chose de bien plus agréable : le retour, du moins en grande partie, des rires et d'une impression de normalité chez les résidents, les familles et le personnel du Golden Links Lodge.

Propriété de Odd Fellows and Rebekahs, le Golden Links Lodge est un foyer de soins de longue durée de 88 lits, sans but lucratif, situé à Saint-Vital. Durant nos 40 années d'existence, nous avons acquis une réputation bien méritée de maison de soins où les résidents vivent leur âge d'or dans une atmosphère empreinte de dignité, de respect et de sérénité.

Cette sérénité a subi le contrecoup de l'épidémie de COVID-19 qui a durement touché l'établissement à la fin de l'année dernière. Près de 70 résidents ont contracté la maladie, laquelle a entraîné plus de 20 décès. Plus de 50 % de nos 145 employés ont également reçu le diagnostic de COVID-19, mais tous ont survécu.

L'une des premières choses que vous apercevez en entrant dans le Golden Links Lodge est un panneau mural portant une inscription qui dit à peu près ceci : « Nos résidents n'habitent pas notre lieu de travail, c'est nous qui travaillons chez eux ». C'est un sentiment que j'ai appris à reconnaître le jour même où j'ai accepté le poste de directrice générale de l'établissement, il y a cinq ans, et c'est une ferme conviction qui ne nous quitte pas.

La pandémie de COVID-19 a été une période difficile pour tout le monde, mais comme j'ai moi-même été en première ligne de l'épidémie, je peux affirmer que la COVID-19 a eu une incidence vraiment dévastatrice sur notre famille élargie composée des membres du personnel, des résidents et de leurs proches (et oui, c'est une famille élargie).

Que dire de plus? Au moment où l'épidémie s'est déclarée, nous avons tout fait pour la maîtriser. Mais même si notre réaction était organisée, nous faisions face à une situation chaotique. Les membres du personnel qui ont contracté la COVID-19 se sont isolés chez eux, tandis que ceux qui restaient devaient prendre le relais, assurant souvent le service de deux quarts de travail pour ne pas interrompre l'offre des soins fournis aux résidents.

Ce n'est qu'à la fin du mois de janvier qu'on a pu déclarer officiellement l'éclosion terminée. Ces mois ont été très éprouvants pour toutes les personnes concernées, et nous nous réjouissons de les avoir derrière nous.

Il est trop tôt pour crier définitivement victoire concernant la COVID-19, mais les choses s'améliorent. Notre établissement propose à nouveau une série complète d'activités récréatives aux résidents, notamment des chants, de la zoothérapie, des bingos, des soirées cinéma et, jusqu'à récemment, des barbecues d'été. C'est merveilleux de voir nos résidents jouir de nouveau de la vie.

Comme je l'ai mentionné précédemment, nous avons officiellement accueilli deux perruches résidentes, Goldie et Links. J'étais sceptique quand notre responsable des activités a suggéré d'accueillir des oiseaux dans l'établissement, mais ils ont sans conteste mérité leur place. Ils sont une source de joie très appréciée par nos résidents, dont beaucoup s'arrêtent pour les admirer ou entamer une « conversation ».

Ces oiseaux sont devenus des symboles vivants d'espoir et de retour à la normalité pour toutes les personnes associées au Golden Links Lodge : le personnel, les résidents et leur famille!

Nous continuons de pleurer les résidents qui nous ont quittés, et je pense que personne, en dehors de ceux qui travaillent dans un établissement de soins de santé ou de soins de longue durée, ne peut vraiment comprendre à quel point chacune de ces pertes a été dure à accepter (et continue de l'être).

J'ai dit à notre personnel que nos enfants, petits-enfants et arrière-petits-enfants parleront de cette période de notre histoire. Ils verront des photos de nombreuses personnes portant tous les accessoires de l'équipement de protection personnelle (ÉPP) pour se déplacer dans l'établissement et s'occuper des plus malades. Ils liront des textes traitant des pertes, de la douleur et de la souffrance que beaucoup ont endurées à notre époque. Ils parleront des combattants que furent les membres de leur famille. Ils ressentiront une certaine fierté en mentionnant que leur famille a connu l'époque de la COVID-19.

Il n'y a pas de mots qui puissent vraiment exprimer à notre personnel notre reconnaissance pour tout ce qu'il a fait et continue d'accomplir! Son engagement, son dévouement et son amour pour les résidents durant l'épidémie de COVID-19 sont une véritable source d'inspiration pour nous tous.

L'optimisme commence à refaire surface. Bon nombre de nos résidents m'ont dit qu'ils attendent avec impatience le jour où ils pourront voir les visages de leur famille et du personnel sans masque.

Ce sera une journée à célébrer et commémorer!

Marcy-Lynn Larner est directrice générale du Golden Links Lodge. Pour de plus amples renseignements sur le Golden Links Lodge, consultez www.goldenlinks.mb.ca.

Partagez cette page

Ce que vous devez savoir au sujet du coronavirus (COVID-19)