Generic selectors
Les correspondances exactes seulement
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Accueil » Nouvelles » Les loisirs thérapeutiques,…

Les loisirs thérapeutiques, un élément important des interventions en situation de pandémie

Par Wendy Paul-Ballard
Office régional de la santé de Winnipeg
Publié le lundi 8 février 2021

Si vous avez l'impression que la pandémie de COVID-19 vient tout chambouler, et avouons-le, nous l'avons toutes et tous, imaginez ce que vivent les résidents des nombreux établissements de soins de longue durée de la province.

Heureusement, ces résidents ont un allié précieux : les coordonnateurs et animateurs d'activités de loisirs.

Contrairement à ce qu'on tend à laisser croire, les loisirs thérapeutiques ne se limitent pas à l'artisanat et au bingo. Les coordonnateurs et animateurs de loisirs élaborent, dirigent et coordonnent des plans de soins axés sur les loisirs pour chacun des résidents. Ces plans contribuent à maintenir ou à améliorer leur mieux-être émotionnel, cognitif, physique, social et spirituel. 

Les animateurs des activités de loisirs rappellent chaque jour à leurs résidents à quel point leur vie est précieuse, quels que soient leur âge et leurs capacités, et qu'ils ont le droit de faire leurs propres choix en matière d'activités et de soins. Un bon nombre de ces animateurs œuvrent surtout auprès de résidents âgés, mais aussi auprès des jeunes résidents d'établissements de soins de longue durée.

Nous célébrons le mois des loisirs thérapeutiques en février, et à cette occasion, il est intéressant d'examiner de plus près les avantages thérapeutiques des loisirs et de quelle façon leur rôle a évolué durant la pandémie actuelle.

Bien que la COVID-19 ait compliqué la pratique des loisirs thérapeutiques, elle a également incité à l'innovation, notamment par l'utilisation accrue de la technologie et des dispositifs de vidéoconférence.

Ici, au Deer Lodge Centre, la Fondation du Deer Lodge Centre a récemment financé l'achat d'un aquarium de 900 litres dans lequel évoluent 40 poissons. Un bon nombre de nos résidents ont ainsi une occasion très appréciée de contemplation et de détente.

Bien que la nécessité d'une distanciation physique ait réduit les grands rassemblements de résidents, nous avons pu mettre l'accent sur des activités virtuelles, ou en petits groupes quand il est possible de maintenir la distance voulue. Par exemple, les petits spectacles de musique, auparavant offerts en personne plusieurs fois par semaine, le sont maintenant à l'écran dans les pièces communes, soit sur des tablettes et de grands écrans de téléviseur. Les vidéoclips sont également d'un grand secours.

D'autres activités sont populaires auprès des résidents, comme le curling d'intérieur qui consiste à faire rouler des pierres de curling que les résidents poussent avec des balais. Il s'agit d'une interaction sociale qui permet de respecter facilement la distance nécessaire, tout en procurant une compétition amicale et favorisant la concentration, ainsi que le maintien du tonus musculaire et des capacités motrices. Nous veillons à appliquer les mesures de lutte contre les infections, y compris la désinfection des pièces d'équipement, avant et après l'activité.

En outre, en tant qu'animateurs de loisirs, nous disposons d'un certain nombre de stratégies visant à aider les résidents à maintenir leurs capacités cognitives. Ici, à Deer Lodge, les calendriers affichés dans les services contribuent à ce que nous appelons « l'orientation axée sur la réalité » relative au passage des jours et des saisons. Nous célébrons les fêtes, comme la Saint-Valentin et nous rappelons souvent leurs précieux souvenirs aux résidents. Les discussions relatives à des célébrations annuelles comme le Mois de l'histoire des Noirs et le Jour de Louis Riel sont des occasions de découvertes et de reconnaissances sur le plan culturel. D'autres activités telles que la lecture, les rappels du passé, les cartes et les jeux-questionnaires aident également les résidents à rester en contact avec leur famille, leurs pairs et le personnel, et sont particulièrement importants pour les personnes qui vivent les premiers stades de la démence.

Il importe de noter que les activités ne sont pas proposées uniformément, comme si elles pouvaient convenir à tous. Elles sont personnalisées après une évaluation minutieuse des besoins thérapeutiques et des préférences de chaque résident. Notre programme permettant aux résidents de raconter leurs expériences de vie nous amène à documenter leur passé, puis d'afficher cette information qui aide le personnel à mieux connaître les résidents dont il s'occupe, et à leur offrir ainsi des soins plus personnalisés.

Enfin, bien que les contacts personnels avec la famille soient limités, tous les membres de l'équipe savent combien il importe pour nos résidents d'entrer en contact avec leurs proches. Dans la mesure du possible, nous continuons d'encourager et de promouvoir les contacts limités aux membres de la famille désignés, tout en ayant recours à la technologie, notamment au très populaire programme DLC Family Connect pour les appels vidéo, permettant d'établir des contacts entre les résidents et leurs proches qui ne peuvent pas venir leur rendre visite en raison de la distance ou des restrictions liées à la pandémie.

Ce type d'interaction sociale est une composante essentielle d'une démarche thérapeutique globale visant à prévenir l'isolement social prolongé, lequel risque d'entraîner de la solitude, de la dépression et de l'anxiété. Pratiquement tous les hôpitaux et établissements de soins de longue durée du Manitoba ont beaucoup investi dans l'achat de tablettes et de téléphones intelligents (y compris l'accès à Internet) pour rendre ces contacts possibles.

Le plus formidable dans tout ça, c'est que toutes ces activités, et bien d'autres, ont pu se poursuivre durant la pandémie grâce à de solides mesures de prévention des infections et de lutte contre les infections, et au respect le plus strict des mesures préventives. Nous surveillons l'apparition de symptômes chez les résidents et le personnel. L'administration du vaccin est sur la bonne voie, avec plus de 90 % des résidents du Deer Lodge Centre ayant été vaccinés une première fois contre la COVID-19. Le personnel est très au fait de l'hygiène des mains, à appliquer par les résidents et par eux-mêmes, ainsi que de l'utilisation de l'équipement de protection individuelle (ÉPI) en prévention de la transmission.

Les coordonnateurs et animateurs des loisirs peuvent également mettre à profit leur compétence la plus importante : leur compassion. Ils prennent souvent le temps de tenir la main d'un résident ou d'écouter le récit de sa vie. Leur travail concerne bien plus que l'aspect physique. Pour les résidents et leur famille, ces intervenants procurent de l'espoir, un sens à la vie et l'assurance que nous allons parvenir à surmonter la pandémie tous ensemble.

Madame Wendy Paul-Ballard est animatrice des loisirs au Deer Lodge Centre de Winnipeg.

Partagez cette page

Ce que vous devez savoir au sujet du coronavirus (COVID-19)